Le format de votre livre

Lucie Coutant

 

Plusieurs formats sont possibles pour l’impression d’un livre. Les principaux formats utilisés en littérature sont :

  • Le format roman classique A5 : dimensions 14,8 x 21 cm

  • Le format roman grand format : dimensions 16 x 24 cm

  • Le format livre de poche : dimensions 11 x 18

D’autres formats sont cependant possibles :

  • Le format carré : dimensions 15 x 15 cm ou 21 x 21 cm (plus souvent utilisé pour les romans comportant des photos)

  • Le format A4 : dimensions 21 x 29,7 cm (page standard)

Le livre peut être orienté en portrait (format plus haut que large) ou en paysage (formats dits « à l’italienne »).

View original post

Imprimer votre livre : quel papier choisir ?

Lucie Coutant

Qu’est-ce que le grammage d’un papier ?

Cela correspond au poids du papier. Plus le grammage est faible, plus le papier est souple. Plus le grammage est élevé, plus il est rigide.

Attention : cela dépend aussi du type de papier utilisé.

Certains imprimeurs proposent une gamme de papiers très étendue. Pas évident de s’y retrouver quand on ne connaît pas les caractéristiques d’un roman classique.

Les papiers les plus courants sont :

Le papier bouffant : c’est le plus utilisé pour les romans. Il se décline en blanc ou en ivoire. Il a la particularité d’être naturellement plus épais que les autres papiers. Il permet de donner plus de volume à votre livre, surtout si celui-ci contient moins de 100 pages. Il n’est en revanche pas recommandé si l’ouvrage comporte de nombreuses photographies ou illustrations, les couleurs ne rendront pas forcément l’effet escompté. En littérature, le grammage utilisé couramment pour…

View original post 193 mots de plus

Les différents types de reliure

Lucie Coutant

La reliure spirale en plastique : c’est la solution la moins chère, pratique, souple et souvent proposée en différents coloris. Elle s’adapte en revanche mal à un manuscrit trop épais et a tendance à s’abîmer avec le temps.

20131120162405-large

La reliure spirale métallique : bon marché, elle est plus solide que la spirale plastique. Elle peut être particulièrement indiquée pour les manuscrits à envoyer aux maisons d’édition.

reliure_metal_big

La reliure dos carré collé : c’est la solution la plus adaptée pour un récit de vie, celle qui donnera un vrai livre et peut permettre d’insérer sur la couverture une illustration, ou un résumé en 4eme de couverture. Si vous optez pour cette solution, vous pourrez choisir un pelliculage brillant ou mat (ce qui permet de conserver en bon état le livre).

03_reliure

La reliure couverture rigide : même chose que pour le dos carré collé, mais une couverture plus résistante dans le temps…

View original post 27 mots de plus

La couverture d’un livre

Lucie Coutant

Les couvertures de romans possèdent généralement un grammage de 240 g à 300 g. Certaines publications, comme les BD, ont une couverture plus épaisse et rigide.

Le papier rigide des couvertures est couvert d’un pelliculage, généralement sur les côtés extérieurs (1ere et 4eme de couverture). Le pelliculage sert à protéger la couverture et à la conserver en bon état. Il peut être brillant (dans la majorité des ouvrages) ou mat (ce qui offre une texture « peau de pêche » très agréable au toucher).

Certains imprimeurs proposent du relief, une couverture à rabats… mais cela a un coût supplémentaire, bien sûr !

Par exemple, le vernis UV 3D sélectif permet de mettre en relief une partie de la couverture. Même chose pour les couvertures à embossage. Ces techniques donnent à la couverture un rendu superbe, mais elles sont onéreuses. Si vous imprimez votre livre pour votre seul plaisir, octroyez-vous ce plaisir…

View original post 190 mots de plus

Présentation de votre livre (via OpenOffice)

Lucie Coutant

Moi qui suis une grande utilisatrice d’OpenOffice, je peux vous dire que j’y ai passé du temps, à mettre en page mon roman !

Alors, si cet article peut servir à certains…


Définir le format des pages

A faire dès le début, c’est préférable. Pour ce faire, cliquez sur Format > Page. Dans l’onglet Page, vous pouvez définir un format type (par exemple A5) ou personnaliser vous-même largeur et hauteur (en savoir plus sur les formats les plus courants). Dans Paramètres de mise en page, cliquez sur le menu déroulant pour choisir En vis-à-vis. Calibrez aussi vos marges : par exemple, celles de mon roman sont de 2.50 cm chacune sauf marge intérieure à 3 cm.

Tant qu’à faire, calibrez aussi votre en-tête le cas échéant (dans l’onglet En-tête) et le pied de page (dans l’onglet Pied de Page), ainsi que vos Notes de bas de page…

View original post 555 mots de plus

Comment présenter la couverture de votre livre ?

Lucie Coutant

Vous avez écrit un roman/ recueil de poésie/ nouvelles/ biographie/ manuel de sophrologie (rayez les mentions inutiles) et vous souhaitez maintenant, guilleret, guillerette, publier le chef-d’oeuvre de votre vie tout seul comme un grand (parce que les éditeurs, c’est rien que des vilains, na !)

Vous avez fait toutes les démarches administratives, avez galéré comme tout le monde, fait la mise en page de votre livre, trouvé l’imprimeur, relu votre texte, corrigé une énième fois les fautes d’inattention, suivi mes précieux conseils…

Et vous croyez être arrivé au bout du calvaire… Euh, ben non ! Il vous faut encore, et c’est une étape qui a son importance, préparer la couverture de votre livre.

La couverture est un élément décisif pour le lecteur ; c’est le facteur numéro 1 qui déterminera s’il s’approchera de plus près de votre livre…ou pas. En auto édition, de nombreuses couvertures sont bâclées, c’est du fait…

View original post 773 mots de plus

Les étapes de l’autoédition : Relecture et correction (1/9)

Lucie Coutant

Vous avez écrit un livre, vous souhaitez à présent le publier. Pour diverses raisons, vous en êtes venus à vouloir vous éditer vous-même.

Certaines plateformes vous laissent croire que publier un livre, c’est simple comme bonjour. Devient écrivain qui veut et sans trop d’efforts.

C’est un miroir aux alouettes. Bien sûr, vous pouvez publier votre livre en peu de temps. Mais vous en vendrez une dizaine, une vingtaine peut-être, et vous aurez du mal à faire connaître votre travail.

Pourquoi ? Parce que le métier d’auteur indépendant est un métier à part entière, qui suppose d’endosser de nombreuses casquettes et de développer des connaissances et des compétences sur plusieurs domaines.

Vous souhaitez publier votre livre pour vos proches, pour vous, juste comme ça et sans ambition particulière ? OK. Mais si vous vous sentez une véritable vocation d’auteur, si vous avez envie de publier plusieurs livres, d’avoir des lecteurs, que…

View original post 552 mots de plus

Les étapes de l’autoédition : le fond ne va pas sans la forme (2/9)

Lucie Coutant

Si vous avez suivi correctement la première étape, votre oeuvre est à présent lavée de ses imperfections orthographiques et syntaxiques.

C’est un très bon point, mais c’est loin d’être suffisant. Car le fond est indissociable de la forme !

Etape n°2 : Le fond ne va pas sans la forme

Que vont voir vos lecteurs en premier ? La couverture de votre livre. Sans vous connaître, ils vont se fier à l’illustration en première de couverture, aux couleurs, à leur première impression en somme. Ils regarderont le résumé en quatrième de couverture, éventuellement votre biographie si vous en avez mis une.

Le tout doit donc être attirant, il doit attiser la curiosité tout en révélant partiellement l’univers de votre livre.

Soignez donc particulièrement la 1ere et la 4eme de couverture. Faites appel à un graphiste si besoin est. Observez bien ce que font vos confrères auteurs : pourquoi…

View original post 518 mots de plus

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑