Biographie longue

Née le 13 septembre 1991 en Gironde, Loli Artésia est une romancière, poète et blogueuse française. Elle exerce aussi les professions de correctrice, écrivain public, écrivain biographe et conseillère littéraire.

Enfance et adolescence

Loli grandit dans une famille d’immigrés espagnols. Excellente élève mais enfant solitaire, elle s’ennuie à l’école et écrit dès l’âge de six ans des histoires et des poèmes. Au gré des déménagements, elle change souvent d’établissement scolaire et se lie très peu avec les enfants de son âge. Elle vit une enfance malheureuse, marquée par le décès brutal de son jeune frère.

Elle montre un intérêt marqué pour la littérature, la musique et les sciences humaines. A 13 ans, elle commence des cours de chant. Durant son adolescence, elle écrit principalement de la poésie. Elle est également passionnée par le tir-à-l’arc, discipline qu’elle exercera pendant dix ans.

Son adolescence est chaotique. Très tôt, elle se montre hermétique à toute forme d’autorité. Après un an d’absentéisme au lycée, elle choisit de faire un apprentissage et de préparer un CAP Fleuriste. Des relations conflictuelles avec son employeur et un profond désintérêt pour les fleurs viennent en quelques mois à bout de cette décision et Loli reprend le lycée.

Premier pas

Loli poursuit des études universitaires en histoire. Elle obtient une licence en histoire, un certificat d’anglais, puis une maîtrise en histoire des mondes modernes et contemporains. Elle prend également des cours de russe et de japonais. Parallèlement, elle participe à des concours de poésie et publie un poème « Terza-rima » dans le recueil Poésie en liberté.

Après plusieurs expériences dans le secteur scolaire, où elle est successivement Emploi d’avenir Professeur, assistante pédagogique et assistante administrative, elle crée en 2015 son entreprise d’écrivain public et correctrice, à laquelle s’ajoutent par la suite les activités de biographe et de conseillère littéraire.

Autoédition

En 2016, elle découvre le monde de l’autoédition. Elle prend le nom de Loli Artésia (Loli en hommage à sa grande-tante Dolores ; Artésia contraction du prénom Artémisia, en référence à la peintre italienne Artémisia Gentileschi).

Elle crée son premier blog et participe à plusieurs regroupements d’auteurs indépendants : Atelier de l’autoédition en novembre (organisé par Books on Demand), Marchés de l’Autoédition (initié par l’auteur Fat Issad).

Elle publie son premier roman, (…) Trop Peu, en décembre 2016. Défini comme une parenthèse en huis-clos, il s’agit d’un monologue intérieur dont le point de départ est les retrouvailles entre deux anciens amants.

Sa seconde parenthèse, (…) Un chat à la fenêtre, sort en juin 2017 et conte l’histoire de deux femmes qui évoluent en parallèle sans jamais se rencontrer, deux vies liées par un chat.

Son premier recueil de poésie, La délivrance de l’accordéon, sort en octobre 2017. Les illustrations de couverture ont été réalisées par son mari, dessinateur et historien, G!

Influences

Les influences de Loli Artésia sont multiples. La littérature russe des XIXe et XXe siècle l’inspire particulièrement, de même que la poésie de Rimbaud et de Baudelaire. De nombreuses autres influences sont à noter : le théâtre, notamment celui de Samuel Beckett, l’oeuvre de Milan Kundera, celle de Victor Hugo, la poésie de Dorothy Parker, le surréalisme et le mouvement dada, …

La musique joue un rôle très important dans son écriture. Alain Bashung, Serge Gainsbourg, Barbara, Jacques Brel, William Sheller David Bowie sont autant d’influences décisives.

Politiquement, Loli Artésia fait peu état de ses convictions personnelles, si ce n’est sa tendance prononcée à l’anarchisme individualiste et son rejet de la société actuelle, proche selon elle du « 1984 » de Georges Orwell.

Blog

Parallèlement, Loli Artésia tient un blog littéraire « Le petit monde de Loli » qui non seulement regroupe son actualité littéraire, mais aussi met en lumière de nombreux auteurs indépendants, à travers des chroniques littéraires et des interviews.

Bibliographie

(…) Trop Peu

(…) Un chat à la fenêtre

La délivrance de l’accordéon

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :