41niajelwal-_sx312_bo1204203200_

Genre : littérature contemporaine

Editions : Fayard

Paru en : janvier 2017

Nombre de pages : 248

En savoir plus : Amazon


L’abandon des prétentions

Résumé : « Qu’est-ce qu’une vie réussie ? » Au bic, Jeanine recopie la question sur un post-it, puis, comme chaque jour, part marcher. Croisant, au cours de ses dérives, divers visages : un architecte syrien fuyant son pays, un danseur étoile moscovite, une mythomane espagnole…
Ne sous-estime-t-on pas, d’ordinaire, l’amplitude des voyages intérieurs suscités par ces rencontres fortuites ? 
Sans doute fallait-il, pour en prendre la mesure, le regard d’un proche. C’est sa fille qui dresse le portrait de cette femme de soixante-cinq ans, en autant de fragments, composant un kaléidoscope où se confondent le monde et une mère.

La mère appartient à ces « secrets de famille » « qu’on brûle d’écrire pour mieux comprendre qu’on ne les saura jamais tout à fait ». Il semblerait que l’exercice soit analogue, ou du moins complémentaire, à l’analyse de soi. Se comprendre tout à fait, c’est aussi comprendre sa naissance, et donc la mère qui en est le vecteur. Au-delà de « l’intime et l’ineffable maman », retranscrire « la dicible ma mère ».

Jeannine est un personnage sans prétentions, singularité qui la distingue, sans orgueil, qui s’impressionne facilement. Elle griffonne des questions sur un post-it, « qu’est-ce qu’une vie réussie ? », interrogation qu’elle laisse en suspens. Elle marche, toujours en mouvement. Elle écoute les vies des autres en préparant des crêpes. Elle semble attirée par les mondes les plus éloignés d’elle, par des vies improbables qu’elle se plaît à observer.

Que cherche à nous dire la narratrice, sa fille ? Rien, peut-être. Il n’est pas certain que L’abandon des prétentions s’adresse au lecteur. Il s’agit davantage de disséquer méthodiquement chaque particularité exploitable de Jeannine, « femme-thermomètre, entendant et mesurant le degré d’âme de son temps ». Mise en abyme des fragments de Jeannine, mystère comme l’est toujours une mère pour sa fille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s