Et un auteur passionnant de plus à découvrir ! Personnellement, je me suis régalée avec cet entretien et si vous aimez le roman policier, il n’y a pas à hésiter. Bonne lecture !

Mathias, pour commencer, quelques mots sur votre parcours ?

Je suis né à Annecy en Haute-Savoie. Titulaire d’une maîtrise d’Histoire et d’un concours de Professeur en Lycée Professionnel Lettres-Histoire, j’enseigne depuis une dizaine d’années dans des zones dites sensibles. Mon premier livre est paru en 2008 et depuis j’en sors un tous les trois ans.

Présentez-nous vos romans…

Le Dernier de Service, mon premier roman, parlait de mon expérience du service militaire, il est introuvable en papier, mais existe en version numérique. Ensuite, j’ai écrit Rendez-vous à Saint-Antoine, mon premier polar, qui se déroulait notamment à Saint-Antoine l’Abbaye dans une ambiance ésotérique avec un suspens prégnant. Le suivant, Tuez-les-Tous, Dieu reconnaîtra (peut-être) les siens, a été le roman que je me suis le plus amusé à écrire et qui a connu un vif succès en Haute-Savoie, lieu où se déroulait essentiellement les péripéties. C’est un roman d’action avec de multiples rebondissements. Enfin, Une douloureuse enquête est mon nouveau roman, à ce jour, le plus abouti, le plus grave également et qui parle de problématiques actuels.

Qu’est-ce qui vous attire dans l’univers du roman policier ?

Le roman policier est propice au mystère, aux histoires que l’on peut varier à l’infini. Les palettes sont larges, chaque lecteur peut trouver son compte.

Une douloureuse enquête croise violence urbaine et génocide rwandais. Qu’est-ce qui vous interpelle dans ces thématiques ?

En tant que passionné d’Histoire, je mêle toujours un événement historique à une fiction. Le génocide rwandais m’avait particulièrement marqué. L’année 1994 correspond à mes années d’étudiant, une période où le mur de Berlin une fois tombé nous faisait penser que le monde pouvait être plus beau. Idéalisme de jeunesse. L’on découvrit l’horreur, des humains capables de tuer leur voisin parce qu’ils n’étaient pas de la même ethnie.

Que souhaitez-vous transmettre par votre plume ?

Justement, de l’humanité ! Avec moi, pas description gore, même si la première scène nous plonge directement en enfer par son côté réaliste. Mon livre est un réquisitoire contre la violence.

D’où vient votre inspiration pour écrire ?

Elle coule comme l’eau. Je peux avoir jusqu’à une dizaine d’idées par jour. Une idée peut surgir n’importe où et là il faut que je l’écrive, sinon elle s’enfuit…

Votre plus beau souvenir en tant qu’auteur ?

Ce sont des souvenirs liés à la réaction de lecteurs qui m’avaient lu. Lors d’un salon, une dame en m’apercevant s’était écriée : « Oh l’auteur de Tuez-les-tous ! Il est génial ! ». Vous auriez vu la tête de mes voisins, c’était trop drôle !

D’autres passions hormis l’écriture ?

Oui, bien sûr, la culture en général et la pratique du tennis de table.

Avez-vous des projets en cours ?

Mon prochain roman parlera d’amour et de voyage. Il va faire du bruit…

Nous sommes en train de monter une association dont le but est de promouvoir les artistes : acteurs, chanteurs, modèle photo. Tous ceux qui pensent avoir du talent dans le domaine culturel peuvent nous contacter.


Portrait littéraire

Si vous étiez…

Un roman classique : Robinson Crusoé de Daniel Defoe

Un roman contemporain : Into the wild de John Krakauer

Une pièce de théâtre : Rhinocéros

Un poème : Le bateau ivre

Un auteur : Fred Vargas

Un personnage de roman : Bardamu

Un genre littéraire : le roman noir

Un mot : impertinence


Cette interview vous a plu ?

Vous souhaitez en savoir plus sur l’auteur et ses romans ?

https://astucesdauteur.wordpress.com/ (site en tant qu’auteur)
https://pleindetalent.wordpress.com/ (site de mon association)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s