IMG_4245

Aujourd’hui, nous accueillons Marc-Emmanuel Fontaine, auteur du roman policier Tuerie et conséquences. Un auteur très sympathique et intéressant, qui s’est prêté au jeu des questions-réponses avec simplicité.

Marc-Emmanuel, pour commencer, quelques mots sur votre parcours ?

J’ai 44 ans, je suis marié et j’ai deux enfants. Je réside actuellement au Luxembourg, dans la commune de Steinsel.

Je suis originaire de Bretagne, j’ai fait mes études supérieures à Paris, j’ai voyagé dans les principaux pays d’Europe. J’ai vécu un an à Londres. Ces voyages m’ont beaucoup apporté notamment sur le plan artistique

Je suis arrivé au Luxembourg il y a plus de deux ans, et nous avons décidé de nous y installer définitivement. Nous nous plaisons beaucoup au Luxembourg, nous aimons la qualité de vie de ce pays, l’impression d’espace (très différente de la Côte d’Azur où nous avons passé les 15 dernières années) et les valeurs auxquelles nous sommes attachées comme le respect de l’autre.

Actuellement, je travaille beaucoup. Je suis dans une banque à Luxembourg en tant que Compliance Officer notamment pour la partie Advisory et le suivi de l’évolution réglementaire. Il y a de nombreuses lois votées aujourd’hui dans ce domaine avec une forte implication pour la place luxembourgeoise. La réglementation est assez technique surtout pour moi, qui ai travaillé à Monaco où la réglementation européenne n’est pas applicable. En plus de mon activité professionnelle, je m’efforce de faire connaître mon livre et c’est vraiment un travail à part entière.

J’ai créé un site sur Facebook (@Theromanpolicier – le titre est une forme d’autodérision qui correspond à ma manière d’écrire). Je gère également un compte sur Twitter ( @MEFontaineLux dans un style plus conventionnel : je pose une question littéraire chaque jour et je me prends au jeu d’ « animateur ».

Je me concentre sur la diffusion de mon roman, les débuts sont assez difficiles lorsque l’on n’est pas édité par les grandes maisons d’édition. Même si c’est une « petite » maison d’édition, j’ai une relation plus humaine avec la Directrice, elle s’investit énormément pour la réussite de sa maison et je considère que c’est une forme de chance.

Présentez-nous votre roman…

Il s’agit d’un roman policier de type parodique dont le but est de faire rire. J’utilise pour ce faire le second degré et j’aime jouer avec les mots en déformant les expressions connues et les dictons populaires. Par cette tentative de farce, je profite quand même de l’occasion pour défendre des thèmes plus universels qui me sont chers et que je laisse aux lecteurs le soin de deviner…

Comment en êtes-vous venu à écrire ? Y a-t-il eu un déclic particulier ?

Avant d’écrire, j’ai toujours aimé lire. Il me semble que les deux vont de pair. J’ai beaucoup lu les classiques mais j’aime beaucoup lire de manière générale, y compris l’univers des bandes dessinées. J’ai toujours aimé écrire, depuis le plus jeune âge. Je suis quelqu’un qui m’exprime assez peu et qui privilégie l’écrit à l’oral. Mon roman s’inspire d’un fait divers qui a eu lieu en France il y a quelques années. Mais afin d’éviter tout procès, j’ai enlevé toute allusion même lointaine à ce fait divers.

Il n’y a pas eu vraiment de déclic, j’ai toujours aimé écrire

Que souhaitez-vous transmettre par votre roman ?

Ce que je souhaite avant tout, c’est réussir à faire rire, ce qui n’est pas chose aisée. L’humour est quelque chose d’assez personnel et l’exercice n’est pas toujours réussi. Cerise sur le gâteau, si l’on peut décrypter les quelques messages que je souhaite faire passer, c’est encore mieux. Par exemple, je suis sensible à l’environnement durable mais je veux le faire sans être donneur de leçon d’où l’humour un peu décalé que j’essaie d’utiliser.

Quels auteurs lisez-vous volontiers ?

Je n’ai pas vraiment d’auteur de prédilection. J’aime beaucoup les classiques de Zola à Dumas en passant par Flaubert. Je suis également amateur de romans policiers et j’aime des auteurs tels que Barjavel. Je vis actuellement une période très chargée (installation au Luxembourg, enfants en bas âge, promotion de mon livre) qui m’empêche de lire autant que je le souhaiterais.

Avez-vous des rituels particuliers lorsque vous écrivez ? Ou un moment privilégié dans la journée pour écrire ?

Non, j’ai surtout profité du temps dont je disposais dans les transports en commun pour me rendre au travail.

Votre plus beau souvenir en tant qu’auteur ?

Pas un souvenir précisément mais des amitiés qui se renforcent à travers le livre.

D’autres passions hormis l’écriture ?

Trop et pour si peu de temps ! Mais pas mon travail ! 🙂

Avez-vous des projets en cours ?

Oui, mais chut, il ne faut pas en parler (enfin pas encore ! :))

 

Dans ce cas, suspense ! Merci encore à Marc-Emmanuel Fontaine pour cette interview !


Portrait littéraire

Si vous étiez…

Un roman classique : La Reine Margot

Un roman contemporain : Un long dimanche de fiançailles

Une pièce de théâtre : Le Cid

Un poème : Brise Marine de Mallarmé

Un auteur : Camus

Un personnage de roman : Emmanuel Rivière, personnage célèbre du livre extrêmement connu « Tuerie et Conséquences » !

Un genre littéraire : le Romantisme

Un mot : Volonté

Une citation : « les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! »:)


Cet interview vous a plu ?

Vous souhaitez en savoir plus sur l’auteur et son roman ?

https://www.facebook.com/profile.php?id=100015125476997https://twitter.com/MEFontaineLux

fiche livre particuliers – Tuerie et conséquences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s