Dans mon carnet d’écriture…

 

 

Quelques nouvelles en vrac de mes écrits…

Un chat à la fenêtre est sorti le 13 juin dernier, vous avez été nombreux au rendez-vous et vous l’êtes encore, et je vous en suis profondément reconnaissante.

A présent que le chat gambade hors de mon carnet d’écriture vers vos yeux et vos rêves de lecteurs et que La délivrance de l’accordéon, recueil de poésie, est prêt à paraître pour la fin de l’année, me voici pour ma part plongée dans de nouvelles histoires…

Alors qu’y a-t-il dans mon carnet d’écriture en ce moment ?

Il y a plusieurs romans en cours d’écriture. Un recueil de nouvelles tout d’abord, intitulé Les indignes, et dont il serait trop long de résumer chaque histoire, mais dont le thème récurrent est, vous vous en doutez, l’indignité. Il me semblait important, essentiel même, de raconter des histoires amorales parfois, immorales souvent. Une érotomane, un homme violent, un chanteur méprisant, une meurtrière et, pour ceux qui ont lu Un chat à la fenêtre, le personnage d’Alan qui revient, au premier plan cette fois-ci. Et bien d’autres personnages qui prennent peu à peu vie dans mon carnet.

Il y a aussi un roman qui aura deux titres : Sous l’horizon noir, la mer sous-titré Sous l’oraison noire, l’amer. C’est un roman né d’une image, celle d’une petite troupe de cirque qui divague dans une plaine sans couleur. Une sorte de huis-clos, une fois de plus, cette fois-ci clairement ancré dans l’onirique. Ils sont neuf : les jumeaux Annushka et Anastas, le nain Domovoï, l’acrobate Makari, la lanceuse de couteaux Lyuba, le dresseur Yegor et son chat Pravda, Baba Yaga et Sergueï le marionnettiste. Et, dans cet horizon qui n’a, semble-t-il, ni début ni fin, ils ont décidé d’aller vers la mer. Autour de ces personnages fantomatiques, l’intrigue s’est créée grâce à une étrange poupée enfermée dans une valise. Mais je ne vous en dis pas plus…

Il y a Tomate cerise, une troisième parenthèse qui, pour l’heure, se déroule en Italie. De cette nouvelle histoire, très personnelle comme le sont toutes les parenthèses, je ne soufflerai mot pour l’instant. Je vous en laisse la surprise !

Il y aura aussi prochainement une histoire de jumelles, un projet en collaboration avec la géniale auteure Sacha Stellie. Ce sera la première fois que j’écrirai en duo et c’est une expérience qui m’enthousiasme d’avance !

Enfin, dans mon carnet, il y a de nombreuses divagations qui ne correspondent à aucun livre en particulier, des réflexions nées d’une image, d’un son, d’un sentiment. D’événements de ma vie quotidienne. Rien de grandiloquent, ceux qui me connaissent savent que je mène plutôt une vie de recluse et dans l’ombre de ma maison, les journées s’écoulent sans drame. Des écrits qui en découlent je ne sais encore ce que je ferai. Peut-être auront-ils leur place dans un de mes romans, comme ce fut le cas du tarot dans Un chat à la fenêtre, peut-être resteront-ils bien cachés au fond de mon carnet…

Allez savoir ! C’est cela, écrire.

On ne sait jamais où on va. On prend des risques, on s’en moque, on s’embrase ou bien on raconte avec pudeur, on invente des drames et on en réinvente d’autres pour les adoucir. On aime. On se met en danger. En somme, on vit.

 

2 commentaires sur “Dans mon carnet d’écriture…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :