Un homme heureux dort bien la nuit, Valérie Pharès

51gg4tzkdwl-_sx384_bo1204203200_

Genre : littérature contemporaine / développement personnel

Editions : Editions de la revue phénicienne

Paru en : 2016

Nombre de pages : 270

En savoir plus : Amazon


Mon avis

 

Résumé : Un businessman qui court après la vie, d’immenses bureaux à La Défense, des comptes en banque gonflés à bloc… Antoine Fuchs a tout construit sur l’avoir et le paraître lorsqu’un accident de voiture, puis une rencontre, bousculent sa vision des choses.À ce moment de son existence, Antoine comprend que ce qu’il n’a jamais su exprimer par des mots se manifeste par des maux. Insomnies, angoisses récurrentes, crise dans son couple, et surtout deux enfants en manque de repères. Son ambition dévorante n’est-elle finalement rien d’autre que le reflet d’un ego exacerbé ?

Je suis navrée pour l’auteur qui m’a fait parvenir son roman, et c’est avec une certaine gêne que je dois l’avouer : je n’ai pas complètement accroché.

Il n’y a pas que des points négatifs, loin de là. La plume est fluide, précise, le style propre et net. L’histoire se lit facilement, les pages défilent sans qu’on s’en rende compte. En soi, sur des critères strictement objectifs, c’est un bon roman. Un livre honnête, j’ai envie de dire.

Aussi, mon avis est particulièrement subjectif pour cette chronique, j’appuie sur ce point. L’histoire en elle-même ne m’a pas passionnée. Je voyais venir de loin les péripéties d’Antoine, je n’étais pas surprise. Les ressorts de l’intrigue me semblaient déjà vus, déjà utilisés. Un homme imbu de pouvoir, aveuglé par son statut social, qui suite à un accident et une rencontre, fait volte-face, cela avait un goût de prévisible.

Quant au personnage de Sophie, je l’ai trouvé globalement horripilant. Pourquoi ? Personnage moraliste, parfait, sans bavures, l’archétype même de la nana qui a trouvé la paix intérieure et qui se sent le devoir de transmettre sa sérénité aux autres. Une « sage » des temps modernes… De manière générale, les personnages m’ont paru un peu trop stéréotypés à mon goût.

L’histoire en fait se présente comme le voyage spirituel d’un homme vide pour comprendre et définir son moi véritable, à travers des rencontres et un changement radical de mode de vie. Sous la dénomination de roman, c’est en fait davantage un livre sur le développement personnel, qui amène le lecteur à réfléchir sur lui-même en même temps que le personnage. C’est peut-être en cela que le roman coince avec moi : je ne suis pas du tout une adepte du développement personnel.

Au passage, petite remarque : le titre est joli. Catégorique peut-être, mais bien trouvé.

Je remercie cependant vivement l’auteur de m’avoir fait découvrir sa plume, qu’elle a belle, et garde précieusement son roman, que je recommande à ceux et celles qui, contrairement à moi, ne sont pas rebutés par la perspective d’un voyage spirituel.

Et vous, avez-vous lu « Un homme heureux dort bien la nuit » ?

Qu’en avez-vous pensé ?

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s